BVMM et paléographie

La Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (BVMM) (http://bvmm.irht.cnrs.fr vient d’ouvrir sa consultation en ligne au grand public !

Plus de 1600 manuscrits médiévaux reproduits intégralement (1000 en couleur, 600 en noir et blanc), ainsi que la reproduction des décors de 4200 manuscrits et incunables. Élaborée par l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), la BVMM rassemble les reproductions d’une large sélection de manuscrits des bibliothèques de France (hors BnF), datant du Moyen Âge jusqu’au début de la Renaissance. Actuellement, une soixantaine d’établissements français participent à l’ouverture de la BVMM sur le Web.

La BVMM s’ouvre également aux apports extérieurs, avec les reproductions d’une centaine de manuscrits de la Staatsbibliothek de Berlin (Staatsbibliothek zu Berlin – Preußischer Kulturbesitz) et de certaines collections privées. Cette immense base de textes et d’images s’amplifiera au fur et à mesure des accords conclus avec de nouvelles bibliothèques.

Depuis sa fondation en 1937, l’IRHT rassemble, pour les travaux scientifiques, des reproductions de manuscrits du monde entier. En 1979, un partenariat s’est noué entre l’IRHT, le Ministère de la Culture (Service du livre et de la lecture) et le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (Mission de l’information scientifique et
technique et du réseau documentaire). Cette collaboration et l’accord des bibliothèques ont permis d’entreprendre la reproduction photographique des manuscrits médiévaux sur tout le territoire français, hormis la Bibliothèque nationale de France.

Métadonnées des manuscrits

La BVMM permet de rechercher les manuscrits par leur cote ; elle ne permet pas de rechercher les manuscrits par leur contenu. Elle fait en effet partie d’un système intégré de ressources produites par l’IRHT.

  • MEDIUM, la base de gestion des reproductions de manuscrits, gère les informations descriptives des manuscrits. Elle recense les 67 000 microfilms et numérisations disponibles à l’IRHT.
  • INITIALE est le catalogue des manuscrits enluminés (datation, localisation, iconographie, bibliographie).

Ces bases n’ont pas vocation à remplacer les bases descriptives externes telles que le Catalogue collectif de France (CCFr), Calames, etc., mais à s’articuler avec elles dans une logique d’interopérabilité.

Contenus

La BVMM donne accès aux manuscrits selon les autorisations obtenues des Bibliothèques municipales et des propriétaires privés ou publics des collections. Certains ont leurs propres programmes de numérisation, leur propre interface de consultation, avec, également, pour certaines bibliothèques, un signalement au sein de Gallica.

Tous les manuscrits numérisés par l’IRHT ne sont pas accessibles dans l’interface publique de la BVMM. Les restrictions posées par certaines bibliothèques imposent de consulter les manuscrits numérisés sur place ou avec un compte attribué par l’IRHT pour une consultation à distance.

Ces reproductions sont versées progressivement dans la BVMM (plus de 14.000 cotes de manuscrits à ce jour). Des extraits en sont déjà consultables sur des sites consacrés au décor : Liber Floridus et Enluminures.

Fonctionnalités

La BVMM se démarque par sa consultation active :

  • sélection d’images et constitution d’un panier de recherches ;
  • comparaison de plusieurs images sur une même fenêtre d’écran ;
  • rotation des images
  • export
  • image taille réelle (calibrage pour pouvoir mesurer sur l’écran)

La recherche de manuscrits reproduits intégralement

Pour découvrir les manuscrits reproduits intégralement, l’on peut utiliser :

  • la fonction de défilement (recherche simple, image « BVMM-browse.jpg » et les manuscrits reproduits intégralement se voient lorsqu’il y a « Num » ainsi que le nombre de vues entre parenthèses)
  • la fonction de recherche avancée en cochant la case « reprod. intégrale »
  • la recherche par carte en prenant soin de cocher « reproduction intégrale ». Seules les villes et collections pour lesquelles l’IRHT diffuse des manuscrits entièrement photographiés sont indiqués.
Carte des villes pour lesquelles la BVMM donne accès à des manuscrits reproduits intégralement

Carte des villes pour lesquelles la BVMM donne accès à des manuscrits reproduits intégralement

Par ailleurs, sur medium.irht.cnrs.fr vous pourrez voir la liste des 4166 manuscrits pour lesquels l’IRHT dispose d’une reproduction numérique intégrale (il suffit de cocher « avec reproduction intégrale liée » et de lancer une requête vide).

Quelques exemples venus d’Angers

TEXTUALIS
Ms. 83 : Manuale ad usum Andegavensis ecclesiae, 15e siècle

Angers, Bibl. mun., ms. 83, f. 8r (CC-BY-NC)

Angers, Bibl. mun., ms. 83, f. 8r (CC-BY-NC)

 

Incipit manuale secundum usum Andegavensem ad aquam benedicendam.
Adjutorium nostrum in nomine Domini. Qui fecit celum et terram. Sit nomen Domini benedictum. Ex hoc nunc et usque in seculum.
Exorcizo te creatura salis per Deum. + Vivum per Deum. + Verum per Deum. + Sanctum per deum qui te per Heliseum prophetam in aquam mitti jussit ut sanaretur sterilitas aque ut efficiaris sal exorcizatum […]

 

 

 

 

CURSIVA
Ms. 268 : Henri Suso, L’Horloge de sapience, trad. française de Jean de Neufchâteau.

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 268, f. 1r (CC-BY-NC)

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 268, f. 1r (CC-BY-NC)

 

Salmon en son livre de sapience ou premier chappitre dit : « Sentite in vobis de Domino in bonitate et in simplicitate cordis querite illum » : Sentez et entendez de Dieu en bonté, confermez en son ordennance et a sa voulenté, querez sa presence en simplece de cueur et en purté de pensee. Car ceulx le trouvent qui ne le temptent pas qui font leur devoir de bien faire selon leur puissance senz attendre ayde particuliere de Dieu et il se monstre a ceulx qui ont finace en luy qui aprés ce qu’ilz font leur devoir et leur povoir de bien faire attendent au sourplus la grace et l’aide de Dieu. Au commancement de la fondacion de l’Eglise sainte la sapience divine en plusseurs guises et en plusseurs manieres se monstra et s’apparust a ceulx qui estoient esleuz a la gloire qui sont diz esleuz pour estre suaver et de sa lumiere enlumina et doctrina leurs pensees. Lesquieulx en ardeur et en ferveur d’esperit servoint a Dieu et a sainte et vraie justice de conscience […]

 

 

 

 

HYBRIDA
Ms. 269 : JEAN GERSON, La Mendicité spirituelle.

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 269, f. 2v

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 269, f. 2v (CC-BY-NC)

 

Cy parle le secret parlement de l’omme contentplatif a son ame et de l’ame a l’omme sus la povreté et mendicité espirituelle pour aprendre recourir a Dieu et a ses saints par oroison devote et pour recevoir les aumosnes de grace et de vertus. Et pour venir aussi a la science des affections qui proprement se nomme sapience, c’est a dire ‘savoureuse science’. Et contient deux parties : la premiere fait questions et responses diverses de l’omme a son ame et de l’ame a l’omme ; la seconde partie contient oroisons diverses et meditacions que fait l’ame en guise d’une povre mendiant qui se pourchasse et quiert son pain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s