L’abbé commendataire établit des procurations

Die XVII februarii.

Procurationem pro supradicto domino Uticensi episcopo.

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 16r haut)

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 16r haut)

|1| Constitutus personaliter dictus dominus |2| Uticensis episcopus |3| constituit suos |4| procuratores dominos Johannem |5| de Luxeriis, legum doctorem, |6| ville Tarasconis, diocesis Avinionensis, |7| [barré : Bertrandum] Bernardum Montisfrui |8| monachum, camerarium Sancti Egidii diocesis |9| Nemausensis, nobilem Franciscum Scutiferi, |10| suum familiarem ad recipiendas quascumque |11| pecunias sibi debitas et res alias ad |12| causam monasterii de Asneriis Bellay diocesis |13| Andegavensis, cu[i]us nuper ipse dominus constitutus |14| commendatarius extitit. et de receptis |15| quictandis, etc. audiendum conputa etc. |16| Et pro premissis agendis et defendendis etc. |17| Cum potestate substituendi ad lites etc. |18| Promisit etc. Relevans etc. Juravit etc. |19| De quibus etc. Actum Avinione in domo |20| habitationis ipsius domini constituentis, presentibus |21| reverendo patre domino Garcia Arnaldo de |22| Moneyo, Sancte Sedis apostolice prothonotario |23| et abbate de Reula (1), diocesis Lascuriensis, |24| Poncio Lartessuti, utriusque juris doctore, |25| de Avinione, et Petro de Badeto, clerico, |26| prebendario ecclesie de Moneyo, testibus etc. |27| Et me Franciscum Morini etc.

(1) Saint-Pierre de Larreule, abb. O.S.B., Pyrénées-Atlantiques, arr. Pau, cant. Arzacq-Arraziguet, comm. Larreule. Cet abbé est inconnu au Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques. Paris: Letouzey et Ané, 2008, vol. 30, cols 704-705

BVMM et paléographie

La Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (BVMM) (http://bvmm.irht.cnrs.fr vient d’ouvrir sa consultation en ligne au grand public !

Plus de 1600 manuscrits médiévaux reproduits intégralement (1000 en couleur, 600 en noir et blanc), ainsi que la reproduction des décors de 4200 manuscrits et incunables. Élaborée par l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), la BVMM rassemble les reproductions d’une large sélection de manuscrits des bibliothèques de France (hors BnF), datant du Moyen Âge jusqu’au début de la Renaissance. Actuellement, une soixantaine d’établissements français participent à l’ouverture de la BVMM sur le Web.

La BVMM s’ouvre également aux apports extérieurs, avec les reproductions d’une centaine de manuscrits de la Staatsbibliothek de Berlin (Staatsbibliothek zu Berlin – Preußischer Kulturbesitz) et de certaines collections privées. Cette immense base de textes et d’images s’amplifiera au fur et à mesure des accords conclus avec de nouvelles bibliothèques.

Depuis sa fondation en 1937, l’IRHT rassemble, pour les travaux scientifiques, des reproductions de manuscrits du monde entier. En 1979, un partenariat s’est noué entre l’IRHT, le Ministère de la Culture (Service du livre et de la lecture) et le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (Mission de l’information scientifique et
technique et du réseau documentaire). Cette collaboration et l’accord des bibliothèques ont permis d’entreprendre la reproduction photographique des manuscrits médiévaux sur tout le territoire français, hormis la Bibliothèque nationale de France.

Métadonnées des manuscrits

La BVMM permet de rechercher les manuscrits par leur cote ; elle ne permet pas de rechercher les manuscrits par leur contenu. Elle fait en effet partie d’un système intégré de ressources produites par l’IRHT.

  • MEDIUM, la base de gestion des reproductions de manuscrits, gère les informations descriptives des manuscrits. Elle recense les 67 000 microfilms et numérisations disponibles à l’IRHT.
  • INITIALE est le catalogue des manuscrits enluminés (datation, localisation, iconographie, bibliographie).

Ces bases n’ont pas vocation à remplacer les bases descriptives externes telles que le Catalogue collectif de France (CCFr), Calames, etc., mais à s’articuler avec elles dans une logique d’interopérabilité.

Contenus

La BVMM donne accès aux manuscrits selon les autorisations obtenues des Bibliothèques municipales et des propriétaires privés ou publics des collections. Certains ont leurs propres programmes de numérisation, leur propre interface de consultation, avec, également, pour certaines bibliothèques, un signalement au sein de Gallica.

Tous les manuscrits numérisés par l’IRHT ne sont pas accessibles dans l’interface publique de la BVMM. Les restrictions posées par certaines bibliothèques imposent de consulter les manuscrits numérisés sur place ou avec un compte attribué par l’IRHT pour une consultation à distance.

Ces reproductions sont versées progressivement dans la BVMM (plus de 14.000 cotes de manuscrits à ce jour). Des extraits en sont déjà consultables sur des sites consacrés au décor : Liber Floridus et Enluminures.

Fonctionnalités

La BVMM se démarque par sa consultation active :

  • sélection d’images et constitution d’un panier de recherches ;
  • comparaison de plusieurs images sur une même fenêtre d’écran ;
  • rotation des images
  • export
  • image taille réelle (calibrage pour pouvoir mesurer sur l’écran)

La recherche de manuscrits reproduits intégralement

Pour découvrir les manuscrits reproduits intégralement, l’on peut utiliser :

  • la fonction de défilement (recherche simple, image « BVMM-browse.jpg » et les manuscrits reproduits intégralement se voient lorsqu’il y a « Num » ainsi que le nombre de vues entre parenthèses)
  • la fonction de recherche avancée en cochant la case « reprod. intégrale »
  • la recherche par carte en prenant soin de cocher « reproduction intégrale ». Seules les villes et collections pour lesquelles l’IRHT diffuse des manuscrits entièrement photographiés sont indiqués.
Carte des villes pour lesquelles la BVMM donne accès à des manuscrits reproduits intégralement

Carte des villes pour lesquelles la BVMM donne accès à des manuscrits reproduits intégralement

Par ailleurs, sur medium.irht.cnrs.fr vous pourrez voir la liste des 4166 manuscrits pour lesquels l’IRHT dispose d’une reproduction numérique intégrale (il suffit de cocher « avec reproduction intégrale liée » et de lancer une requête vide).

Quelques exemples venus d’Angers

TEXTUALIS
Ms. 83 : Manuale ad usum Andegavensis ecclesiae, 15e siècle

Angers, Bibl. mun., ms. 83, f. 8r (CC-BY-NC)

Angers, Bibl. mun., ms. 83, f. 8r (CC-BY-NC)

 

Incipit manuale secundum usum Andegavensem ad aquam benedicendam.
Adjutorium nostrum in nomine Domini. Qui fecit celum et terram. Sit nomen Domini benedictum. Ex hoc nunc et usque in seculum.
Exorcizo te creatura salis per Deum. + Vivum per Deum. + Verum per Deum. + Sanctum per deum qui te per Heliseum prophetam in aquam mitti jussit ut sanaretur sterilitas aque ut efficiaris sal exorcizatum […]

 

 

 

 

CURSIVA
Ms. 268 : Henri Suso, L’Horloge de sapience, trad. française de Jean de Neufchâteau.

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 268, f. 1r (CC-BY-NC)

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 268, f. 1r (CC-BY-NC)

 

Salmon en son livre de sapience ou premier chappitre dit : « Sentite in vobis de Domino in bonitate et in simplicitate cordis querite illum » : Sentez et entendez de Dieu en bonté, confermez en son ordennance et a sa voulenté, querez sa presence en simplece de cueur et en purté de pensee. Car ceulx le trouvent qui ne le temptent pas qui font leur devoir de bien faire selon leur puissance senz attendre ayde particuliere de Dieu et il se monstre a ceulx qui ont finace en luy qui aprés ce qu’ilz font leur devoir et leur povoir de bien faire attendent au sourplus la grace et l’aide de Dieu. Au commancement de la fondacion de l’Eglise sainte la sapience divine en plusseurs guises et en plusseurs manieres se monstra et s’apparust a ceulx qui estoient esleuz a la gloire qui sont diz esleuz pour estre suaver et de sa lumiere enlumina et doctrina leurs pensees. Lesquieulx en ardeur et en ferveur d’esperit servoint a Dieu et a sainte et vraie justice de conscience […]

 

 

 

 

HYBRIDA
Ms. 269 : JEAN GERSON, La Mendicité spirituelle.

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 269, f. 2v

Angers, Bibliothèque municipale, ms. 269, f. 2v (CC-BY-NC)

 

Cy parle le secret parlement de l’omme contentplatif a son ame et de l’ame a l’omme sus la povreté et mendicité espirituelle pour aprendre recourir a Dieu et a ses saints par oroison devote et pour recevoir les aumosnes de grace et de vertus. Et pour venir aussi a la science des affections qui proprement se nomme sapience, c’est a dire ‘savoureuse science’. Et contient deux parties : la premiere fait questions et responses diverses de l’omme a son ame et de l’ame a l’omme ; la seconde partie contient oroisons diverses et meditacions que fait l’ame en guise d’une povre mendiant qui se pourchasse et quiert son pain.

Quittance pour des charpentiers

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 15v, haut)

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 15v, haut)

Image fournie gracieusement par les Archives départementales du Vaucluse, présentée ici en attendant l’hébergement par l’IRHT de l’édition électronique du registre notarial 3 E 5 / 994.

1474, 15 février. – Avignon (Compagnie dei Bardi?)

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 / 994 (fol. 15v, haut)

Les charpentiers Antoine de La Pierre et François Ruffi donnent quittance de 20 florins reçus dans le cadre des travaux de construction d’une livrée pour Jean de Mareuil, évêque d’Uzès. (Sur la construction de cet hôtel particulier, voir le devis de construction sur ce site). Le lieu où est passé l’acte, dit « banca Anthonii de Bardis » ; même si le terme « banca » ne signifie pas obligatoirement banque, il est tentant d’y reconnaître une officine de la compagnie dei Bardi

.

[Mention hors teneur : XXti fl.]

Lune quintadecima Februarii.

Quictancia pro supradicto domino Uticensi episcopo.

In mei notarii etc. constituti personaliter magistri Anthonius de La Pierre et Franciscus Ruffi, fusterii, habitantes Avinionenses, bona fide etc. Confessi fuerunt et publice recognoverunt se habuisse et realiter recepisse a dicto domino Uticense et per manus Iheronimi de Dignossio summam videlicet florinorum viginti monete Avinioni currentis in parpalholis argenti, prout illos habuerunt et realiter receperunt continua numeratione interveniente, et hoc in diminucionem operarum sive facturarum manuum suarum ad causam hospicii quod dictus dominus Uticensis episcopus edificari facit.
De quibus fuerunt contenti. Quictarunt etc. Renunciaverunt etc. Promiserunt etc. Jurarunt etc. Renunciarunt etc. De quibus etc.
Actum in banca Anthonii de Bardis mercatoris Avinionensis, presentibus domino Johanne de Aula, presbitero, priore beate Marie
de Principali
, civitatis Arelatensis, et Marobotino de Provincia, mercatore, habitante Tarasconis testibus etc.
Et me Francisco Morini notarii etc.

Le prix de l’écriture

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 14v-15r)

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 14v-15r)

Image fournie gracieusement par les Archives départementales du Vaucluse, présentée ici en attendant l’hébergement par l’IRHT de l’édition électronique du registre notarial 3 E 5 / 994.

1474, 11 février. – Avignon.

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 / 994 (fol. 14v-15r)

Jovis XI Februarii.
Arrendamentum sigilli et emolumentorum scripturarum curie archidiaconatus Uticensis factum discreto viro magristro Johanni Albi notario civitatis Uticensis.

In mei notarii etc. constitutus personaliter reverendus in Christo pater dominus Johannes de Mareuilhio episcopus Uticensis ac commendatarius perpetuus archidiaconatus Uticensis bona fide etc. arrendavit ac titulo arrendamenti dedit dicto magistro Johanni Albi presenti, recipienti, stipulanti et recipienti, videlicet omnia et singula jura, emolumenta et obvenciones ejusdem archidiaconatus Uticensis ad causam sigilli [mot barré] et omnium scripturarum dicte curie archidiaconatus obventura et proventura, et hoc hinc ad quatuor annos proximo futuros et immediate sequentes, incipiendos die presenti et finiendos eadem die dictis quatuor annis revolutis et hoc precio et nomine precii cujuslibet anni dictorum quatuor annorum decem septeni scutorum auri boni auri etc.  cugni domini Francie regis solvendorum de trimestri in trimestri in trimestre per [mot barré] soluciones equales thesaurario ipsius domini
Uticensis episcopi et archidiaconi vicarii (?). Dampnis etc.
In quibus tenendis dictus dominus Uticensis episcopus et archidiaconus videlicet ad faciendum habere et tenere dictum arrendamentum obligavit bona sua et dicti archidiaconatus et dictus magister Johannes Blanche
obligavit personam et bona viribus et carceribus carcerum (?) curie, camere apostolice spiritualium et temporalium Avinionensium, Uticensium, Nemausensium, parvi sigilli convencionum Nemausi, et per pactum |f. 15r| expressum cuilibet alteri curie etc. Constituit
ipse magister Johannes [barré : Blanche] Albi procuratores
suos ad confitendum debitum etc. Promisit etc. Juravit etc. Renunciavit etc. De quibus etc. Actum in domo habitacionis ipsius domini Uticensis, presentibus reverendo patre domino Johanne abbate monasterii de Asneriis Bellay, diocesis Andegavensis, dominus (sic) Bernardo Montisfrini monacho camerario monasteriii Sancti Egidii diocesis Nemausensis, ordinis sancti Benedicti, et Johanne de Porta, presbitero, priore de Nercio, diocesis Uticensis, habitantibus Avinionensibus, testibus etc.

Et me Francisco Morini etc.

Rodolphe de Habsbourg et la délimitation des paroisses de Dietikon

Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln, Urkunde 119 (KAE D S 3-r)

Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln, Urkunde 119 (KAE D S 3-r)

Consulter l’acte sur monasterium.net

1259, 1er novembre. — Burg Glanzenberg

Hugo, prieur des Dominicains de Zurich, Heinrich, prévôt d’Embrach, Reinhard de Bülach et Rudolf, écolâtre d’Einsiedeln, rendent un arbitrage entre Rodolphe de Habsbourg, patron de l’église de Dietikon, et le prévôt Eberhard de Fahr sur la délimitation des paroisses, attribuant la ville de Glanzenberg à la paroisse de Weiningen.

Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln, Urkunde 119 (KAE D S 3-r)

[suscription]
Universis Christi fidelibus presentem paginam inspecturis .H. prior fratrum ordinis Predicatorum in Turego., Heinr(icus) prepositus Imbriacensis, Reinhardus |2| de Biullach, Ruo(dolfus) scolasticus Heremitarum subscripte rei noticiam.

[exposé]

[nature de la querelle, décision de l’arbitrage avec garantie de ving marcs]
Mota questione inter Ruodolfum clericum de Habsburg, canonicum Ba-|3|-siliensis, rectorem ecclesie in Dietinkon ex una, et Eberhardum prepositum in Vare ex parte altera, super terminis parrochiarum ecclesiarum |4| in Dietinkon et Winingen. Dictus prepositus nomine ecclesie in Winingen, Ruodolfus vero de Habsburg nomine ecclesie in Dietin-|5|-kon, de consilio prudentum ut laboribus parcerent et expensis super hujusmodi controversia nostro se voluntarie <se> submiserunt arbitrio, |6| ad ipsius nostri arbitrii plenariam observationem se sub pena viginti marcarum datis fidejussoribus hincinde in quibus pars contra |7| nostrum arbitrium veniens alteri teneretur nichilominus obligantes.

[nom des garants]
Fidejussorum autem nomina datorum ex parte R. de Habsburg memorati |8| sunt : H. prepositus Imbriacensis antedictus et Chuonradus prebendarius de Urdorf. Ex parte vero prepositi de Vare : Reinhardus de Biul-|9|-lach predictus et Heinricus miles de Steinimur.

[enquête]
Nos igitur ad preces partium ad locum ubi terminorum fuit ambiguitas personaliter |10| accedentes, invenimus locum fruticosum propoe fluvium Lindomacum quasi per alluvionem parrochie in Winingen multis |11| retroactis temporibus adjectum in quo nobilis de Regensperc construxit oppidum ex parte parrochie in Winingen super ripam |12| fluvii superius nominati.

[dispositif]
Visis itaque inspectis ejusdem loci circumstantiis, nos deliberato consilio et consulta deliberatione arbitrando |13| pronunciavimus predictum oppidum Glanzenberg situm prope castrum ejusdem nominis secundum quod per fluvium interfluentem a terminis |14| parrochie in Dietinkon clare dividitur ad parrochiam in Winingen libere pertinere cum etiam tunc temporis dicta ecclesia in |15| Winingen in possessione juris parrochialis fuerit ejusdem loci super quo questio vertebatur.

[clauses de corroboratio : annonce du sceau]
Et ut hec tam apud presentes quam |16| apud posteros in suo robore secundum nostri arbitrii decisionem inconvulsa permaneant, placuit partibus presentem paginam sigillorum |17| nostrorum munimine communiri.

[date de temps et de lieu]
Acta sunt hec apud Glanzenberg castrum predictum anno Domini .M°. CC°. LVIIII. kal. Novem-|18|-bris, indictione .IIIa. [liste des témoins] presentibus testibus infrascriptis : fratre Liutoldo ordinis Predicatorum, Alberto decano in Chlotun, Wer. plebano |19| in Hasele, Chuon(rado) prebendario in Dietinkon, Chuon(rado) viceplebano ejusdem ecclesie, Al(berto) viceplebano in Winingen, H. de Owe |20| canonico Imbriacense, H. de Steinimur milite, R. de Wile, B. ministro, Bur. fabro, Al. dicto Luolouf, Joi de Brug-||-ge.

[annonce du sceau: précision sur le sceau utilisé] Ego H. prepositus Imbriacensis quia sigillum prepositure non habeo, sigillo capituli Imbriacensis ecclesie utor in hac parte.

Une restitution de dîme au XIIIe siècle

Acte de vente de dîme à Einsiedeln par Rudolf von Wädenswil


Acte de vente de dîme à Einsiedeln par Rudolf von Wädenswil
Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln, Urkunde Nr. 118 (KAE, P.H.2)

Consulter l’acte de Rudolf von Wädenswil sur monasterium.net

1259, 11 février, Pfäffikon

Rodolphe de Wädenswil donne à l’abbé Anselm [von Schwanden, abbé de 1234 à 1266] d’Einsiedeln la dîme du vin à Meilen (Suisse, cant. Zurich), qu’il tenait en fief de l’abbaye, contre un paiement de 63 marcs d’argent. Sa charte est scellée de son sceau et de celui du comte Rodolphe [IV] de Rapperswil (Suisse).

Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln, Urkunde Nr. 118 (KAE, P.H.2)

[adresse] Universis presens scriptum inspecturis [titulature] Ruodolfus de Wediswil. [salut] subscripte rei noticiam. [préambule] Honestati et utilitati hominum non parum expedit ut id quod apud |2| ipsos geritur ad tollendam omnem ambiguitatem scripture testimonio perhennetur. [notification] Sciant igitur tam presentes quam posteri quod [dispositif] ego Ruodolfus de Wediswil. decimas |3| vini in Meilan quas a monasterio Heremitarum in feodum habui et possedi amicorum meorum consilio in manus domini Anshelmi abbatis Heremitarum libere et voluntarie resigna-|4|-vi et cessi omni juri quod michi in eisdem decimas competebat vel competere videbatur. Maxime cum tunc temporis filios non haberem, pro qua etiam resignatione |5| et cessione summa sexaginta trium marcarum argenti michi a dicto domino abbate et suo monasterio est refusa. [renonciations] Renunciavi itaque pro me et meis heredibus seu quibus-|6|-libet successoribus omni actioni, impeticioni et repeticioni contra monasterium Heremitarum super prefatis decimis quominus pacifice et quiete dicta ecclesia Heremitarum |7| supradictas decimas per meam vendicionem ad ipsam reversas deinceps valeat et debeat possidere. [corroboration, annonce du sceau] Et ut hec apud posteros et presentes firma permaneant tradidi hoc |8| instrumentum sepedicto domino abbati .. et suo monasterio cum sigillo domini Rodolfi comitis de Raprehswil. et etiam mei sigilli munimine roboratum. [date de lieu et de temps] |9| Acta sunt hec apud Phefincon juxta lacum Thuricinum anno Domini M° CC° L° VIIII°, indictione IIa, III° Idus Februarii. [témoins] impresencia testium qui subscripti sunt : |10| supra nominatus dominus Anshelmus abbas Heremitarum, Rodolfus comes de Raprehswil., Rodolfus scolasticus Heremitarum, Arnoldus capellanus de Ra-|11|–prehswil., Conradus plebanus de Buchs, H. viceplebanus in Tuggen, Eber(hardus) viceplebanus in Ufenowe, Wern(erius) de Obrenkilch., Jo(hannes) plebanus de Grabes, Ro. de Macingen |12| Ro de Ruchenstein, Alb(ericus) de Urinkon, Ber(nardus) villicus de Kalthebrunnen, Uol(ricus) de Wolrowe, R. et H. fratres de Turri, H. de Ebenothe, Pe(trus) de Rambach, milites, H. |13| sculterus de Rapreshswil., Richwinus de Voulrowe, Nicholaus de Kalthebrunnen, Con(radus) de Hunbrehtinkon, H. dictus Sidelle, Conradus de Borsincon, R. dictus |14| Ekol, Uol(ricus) minister de Wediswil., et alii quam plures.

Une bulle pontificale adressée à la famille Manesse de Zurich

Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln,  Urkunde Nr. 103 (KAE A.LA.1)
Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln, Urkunde Nr. 103 (KAE A.LA.1)

Consulter la bulle d’Innocent IV monasterium.net

1245, 6 mars [n. st.]. – Lyon

Le pape Innocent IV charge trois chanoines de Zurich, Otto et Rudolf Manesse et Rudolf Thya, de veiller à l’application de l’excommunication de Werner von Hornberg prononcée par l’évêque de Constance en raison de déprédations commises contre l’abbaye d’Einsiedeln.

Einsiedeln, Klosterarchiv Einsiedeln, Urkunde Nr. 103 (KAE A.LA.1)

|1| [titulature] Innocentius episcopus servus servorum Dei [adresse] dilectis filiis Ottoni et Rudulfo dictis Mannez |2| et Rudulfo Thya canonicis ecclesie Turicensis, Constantiensis diocesis, [salut] salutem et apostolicam benedictionem. |3| [exposé] Dilectus filius .. abbas monasterii Heremitarum sua nobis petitione monstravit quod |4| cum ipse Wernerum de Horenberch et quosdam alios laicos, Constantiensis diocesis, super |5| eo quod ipsi per rapinas et incendia dampna sibi grava et in[j]urias irrogarant coram
|6| venerabili fratre nostro .. episcopo Constantiensi auctoritate ordinaria convenisset, idem episcopus |7| in malefactores hujusmodi quia de dampnis et injuriis supradictis satisfacere contu-|8|-maciter denegabant, diligenter moniti ab eodem excommunicationis sententiam exigente |9| justitia promulgavit, quam prefatus abbas petiit apostolico munimine roborari. [dispositif] Quo-|10|-circa discretioni vestre per apostolica scripta mandamus quatinus sententiam ipsam sicut rationabiliter est |11| prolata faciatis auctoritate nostra usque ad satisfactionem condignam appellatione remota in-|12|-violabiliter observari. Quod sententiam omnes hiis exequendis potueritis interesse, duo vestrum ea |13| nichilominus exequantur.[date] Dat. Lugduni II. Nonas Martii, pontificatus nostri anno secundo.