Saint-Germain d’Auxerre et Fontenay en 1337

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 20 (Réutilisation soumise à conditions)

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 20 (Réutilisation soumise à conditions)

== Date ==
1337, 1er décembre.

== Regeste ==

Étienne, abbé de Saint-Germain d’Auxerre, et Guy de Tonnerre, moine de ce monastère, notifient qu’ils renoncent en faveur du monastère cistercien de Notre-Dame de Fontenay à tous leurs droits sur une maison sise à Augy près d’Auxerre ; les moines de Fontenay s’obligent à verser une pension annuelle et viagère de 100 sous tournois à Guy de Tonnerre, payable à la Toussaint.

== Tradition ==

A. Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or, 15 H 66, pièce 20. — Original en parchemin ; 175 / 180 mm (repli ouvert 27 mm) x 285 / 295 mm ; justification 265 x 110 x mm ; réglure à la mine de plomb ( ?), verticale gauche et première ligne seulement ; repli de 27 mm à une 1 simple entaille centrale ; écriture cursive. Mentions dorsales : (XIV-XVe s.) « Abbas Sancti Germani Autisiodorensis quittat nobis totum jus quod pretendebat in domo nostra de Augiaco pro pensione C solidorum t. ad vitam unius sui monachi » ; « Augiacum » ; « XV » ; « 1337 » ; (XVIIe s.) « Auxerre. Reconnoissance de l’abbé St-Germain qu’il n’a plus aucun droit sur la maison du Petit Fontenay à Augy. 1337. Cotte RR » ; (1787) « N 11. / 1337 »

== Indiqué ==

INVENTAIRES : ADCO 15 H 1, fol. 21v (Auxerre. RR). — ADCO 15 H 2, fol. 19v (Auxerre. RR). — ADCO 15 H 3, p. 54 (IV. 03. 11).

== Edition ==

Noverint universi quod nos frater Stephanus, permissione divina humilis abbas monasterii Sancti Germani Autisiodorensis, pro nobis et monasterio |2| nostro, et frater Guido de Tannerra (1), noster commonachus, de voluntate, auctoritate et assensu nostris, ex certa scientia et diligenti deliberatione super |3| hec prehabita renunciamus omni juri et actioni quod et quam in quadam domo sita apud Augiacum prope Autisiodorum, quam tenebat dictus frater |4| Guido et que pertinet (a) ad monasterium Fonteneti, Citerciensis (b) ordinis, Eduensis dyocesis, et ejusdem domus pertinentiis, nobis et monasterio nostro quoquomodo |5| quacumqueve causa seu etiam ratione, competiit seu etiam competere et pertinere potuit, vel etiam nunc competit et competere potest ; |6| cedentes religiosis viris, abbati et conventui dicti monasterii Fontenenti quicquid juris, actionis, usufructus, possessionis et proprietatis |7| seu alterius juris cujuscumque in predictis domo et pertinentiis habuimus, habere potuimus, habere possumus et habemus premissa omnia et singula |8| in ipsos religiosos Fonteneti ad opus ipsorum suique monasterii totaliter transferendo dictamque domum cum ejusdem pertinentiis universis |9| ad dictum monasterium Fonteneti ex certa sciencia recognoscimus pleno jure penitus pertinere, salva et reservata dicto fratri Guidoni |10| pensione centum solidorum turonensium ipsi fratri Guidoni debita ad vitam suam dumtaxat, solvendorum per dictos religiosos Fonteneti annis |11| singulis in festo Omnium sanctorum. Que omnia et singula premissa nos abbas predictus pro nobis et monasterio nostro predicto et ego frater |12| Guido, de voluntate, auctoritate et assensu predicti domni abbatis promittimus bona fide tenere et inviolabiliter observare, nec contra venire nec |13| contra venienti consentire tacite vel expresse, nec (c) alicui contra venienti seu contra venire volenti prestare directe vel indirecte |14| auxilium, consilium vel juvamen. In quorum testimonium sigillum nostrum presentibus litteris duximus apponendum. Datum anno |15| Domini millesimo CCC° trecesimo septimo, die Lune in crastino festi beati Andree apostoli.

(a) pertinet ajouté dans l’interligne A. – (b) Sic pro Cisterciensis, écrit ‘c’, ‘i’, ‘t’ tilde -er, ‘cien’ tilde, A. – (c) un mot barré A.

  1. Tonnerre, Yonne, ch.-l. arr.
  2. Augy, Yonne, cant. Auxerre.
  3. Fontenay, Côte-d’Or, cant. Montbard, comm. Marmagne.

Octobre 1293


Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 702 (Réutilisation soumise à conditions)

== Date ==
1293, octobre

== Regeste ==
Pierre de Villeblovin dresse la liste des biens de mainmorte détenus par l’abbaye de Molesme suite à divers dons.

== Tradition (incomplète ?) ==
A. Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or, 7H 702. – Original jadis scellé. Parchemin. Hauteur 108/115 mm ; largeur 220 mm.

== Edition ==

A touz ceus qui ces lettres verront, Pierre de Villeblovein (1), escuier, establiz a enquerre sus les aquissicions feites des persones d’esglisse des reli-|2|-gious quels que ciles soient et des non nobles persones, en fiez, en riere fiez, en censsives, en rieres censsives et es aleuz nostreseigneur le |3| roy en la baillie de Sanz (2) salut. Sachent tuit que que nous, en fessant l’office des inquissicions, avons trouvé et seu que li pitanciers de Molesmes (3) |4| tient de l’aumosne la contesse Mehaut de Tonnerre (4) cent solz de rante par an assis sus la prevosté de Crussi (5) XXX. anz a, ou fié l’esvesque de Langres (6). |5| Item a Rici (7) de l’aumosne madame Marguerite, fame feu monseigneur Guillaume de Rici, deus setiers de froumant assis sus deus moulins a Rici, c’est a |6| savoir sus le moulin Craboce et sus le moulin de la Rue, mouvent en fié de Guiot de Rici, en riere fié dou conte de Tonnerre, environ XX. anz |7| a, ou pris de XX. solz tournois chascun setier. Item de Thomassin, fil madame Marguerite, sus ces deus moulins .I. setier de fromant aumosne mo-|8|-vant dou fié Guiot de Rici, escuier, en riere fie dou conte de Tonnerre .X. anz, a ou pris de susdit. Item a Leignes (8) de monseigneur Guillaume, chevalier, |9| .I. setier de fromant et .I. setier d’orge asmonne, sus le moulin que l’en apeile le moulin Maieuz, le fromant ou pris desus dit et l’orge ou pris |10| de XII. solz, mouvent dou fié au conte de Tonnerre, environ XX anz a. Item de monseigneur Hue, son frere, .I. setier de froumant sus ce molin |11| meismes, asmone mouvant dou conte de Tonnerre, ou pris de susdit, .X. anz a. Item a Auceurre (9) de Guillaume de Corbigni .IIII. livres de rante par an |12| sus tout l’eritage feu Martin Fouchier jadis bourgeois d’Auceurre, c’est a savoir sus messons, sus vignes et sus terres asmone .XXX. anz a. Et |13| de ce nous avons creu le dit pitancier par le report qu’i[l] nous a fet, et avons bien fet retenue d’enquerre des closes quant nous ferons ou païs |14| liquels afiné avons pour toutes ces choses a .XXXIII. livres .IIII. solz tournois, et nous en tenons pour poieiz et pour ce que ce soit ferme et estable |15| nous li avons donné ces leitres seeles dou seel duquel nous ussons audites enquestes en l’an de grace mil deus cenz quatrevingz et |16| treize, au mois de ockovre.

  1. Villeblovin, Yonne, cant. Pont-sur-Yonne.
  2. Sens, Yonne, ch.-l. arr.
  3. Molesmes, Côte-d’Or, cant. Laignes.
  4. Mahaut de Bourbon, arrière-petite fille de Mahaut de Courtenay et héritière du comté de Tonnerre en 1252, épouse de Eudes de Bourgogne, meurt en 1262.
  5. Cruzy-le-Châtel, Yonne, ch.-l. cant.
  6. Langres, Haute-Marne, ch.-l. dép.
  7. Riceys (les), Aube, cant. Bar-sur-Seine.
  8. Laignes, Côte d’Or, ch.-l. cant.
  9. Auxerre, ch.-l. Yonne.