Histoire des écritures (jusqu’à la minuscule caroline)

[Page en cours de réécriture. Elle propose pour l’instant quelques exemples et liens et se concentre sur la période la mieux étudiée de l’histoire de l’écriture latine. L’ensemble sera refondu en deux pages discutant des relations de filiation entre les différentes écritures]

On verra également une introduction très didactique proposée par la Bibliothèque nationale de France, ainsi que le site Medieval Writing: history, heritage and data source de Dianne Tillotson.

Capitale romaine carrée, en usage du Ier siècle à nos jours (avec interruptions).
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1394 (page 7)
** E-codices (www.e-codices.unifr.ch) **

Cette capitale, dite « classique » ou encore « élégante », transpose sur support souple (le parchemin) un type développé pour les inscriptions épigraphiques. Par son caractère calligraphique, canonisé et « artificiel » (Mallon, Stiennon), elle apparaît comme un aboutissement. Les évolutions graphiques se produisirent à partir d’écritures usuelles.

Capitale rustique
Paris, BnF, ms. lat.8084 (75v)Paris, BnF, ms. lat. 8084 (75v)
Capitale rustique, en usage du Ier au XIIe siècle, avec lettre A souvent dépourvue de barre, surtout aux premiers siècles. Forme non cursive de l’écriture commune classique, cette écriture, comme l’onciale, se maintient dans les livres manuscrits pour les titres.

Ecriture commune classique
Papyrus conservé à la British Library
L’acte entier se trouve numérisé et transcrit ici.
L’écriture cursive romaine primitive, en usage du Ier au IVe siècle, est écrites en lettres capitales et se reconnaît aux lettres A sans barre, aux B apparemment à l’envers et aux P plats et ouverts.

Onciale.
L’image ci-dessous est extraite d’un célèbre évangéliaire italien du dernier quart du VIe siècle, dit ‘Harley Gospels’ ou ‘Codex Harleianus’.

Psautier en écriture oncialeLondon, British Library, MS Harley 1775

D’autres exemples sont proposés sur les sites de la BnF (mss. latin 5730 et latin 12190) :
Paris, BnF, ms. lat. 5730 (225v)
Paris, BnF, ms. latin 12190

Issue de la capitale romaine, l’écriture onciale est en usage fréquent du IVe au VIIIe siècle, puis devient plus rare et est réservée aux titres et débuts de textes. Les lettres D, E, H, M ont des formes caractéristiques de l’écriture onciale (D à haste en diagonale, E arrondi, comme H et M). Plusieurs lettres, en particulier F et P, quoique de même morphologie que les lettres de la capitale classique, dépassent du système bilinéaire et montrent les limites d’une classification entre majuscule et minuscule par système bi- ou quadrilinéaire.
Le nom même « onciale » désigne initialement des lettres de grande taille. Sa spécialisation pour désigner cette écriture est héritée de la classification de dom Toustain, et doit être considérée comme pure appellation de convention.

Semi-onciale
Köln, Dombibliothek, Codex 212Köln, Dombibliothek, Codex 212
** CEEC – Codices Electronici Ecclesiae Coloniensis **
L’écriture semi-onciale est, à l’inverse de l’onciale, une écriture en lettres minuscules, sauf la lettre N qui adopte les deux formes capitale et minuscule et en est un signe distinctif. On y constate une tendance à l’ouverture des lettres A, B, D, P, Q, la présence de S longs.
La haste du d est droite ; la lettre G se distingue de l’onciale où elle ressemble à un C avec un trait comme un crochet en partie basse : dans la semi-onciale, elle adopte généralement la forme d’un 3 ou d’un z de l’écriture actuelle, caractérisée par la présence d’un trait horizontal en partie haute ; la lettre R a perdu sa panse.

Nouvelle écriture commune
Ecriture cursive récente
L’écriture cursive récente, en usage du IVe au VIIIe siècle, de même que l’écriture semi-onciale est composée de lettres minuscules, avec hastes et hampes longues. Les ligatures sont nombreuses, à l’intérieur d’un mot comme entre les mots.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s