Quittance pour des charpentiers

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 15v, haut)

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 15v, haut)

Image fournie gracieusement par les Archives départementales du Vaucluse, présentée ici en attendant l’hébergement par l’IRHT de l’édition électronique du registre notarial 3 E 5 / 994.

1474, 15 février. – Avignon (Compagnie dei Bardi?)

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 / 994 (fol. 15v, haut)

Les charpentiers Antoine de La Pierre et François Ruffi donnent quittance de 20 florins reçus dans le cadre des travaux de construction d’une livrée pour Jean de Mareuil, évêque d’Uzès. (Sur la construction de cet hôtel particulier, voir le devis de construction sur ce site). Le lieu où est passé l’acte, dit « banca Anthonii de Bardis » ; même si le terme « banca » ne signifie pas obligatoirement banque, il est tentant d’y reconnaître une officine de la compagnie dei Bardi

.

[Mention hors teneur : XXti fl.]

Lune quintadecima Februarii.

Quictancia pro supradicto domino Uticensi episcopo.

In mei notarii etc. constituti personaliter magistri Anthonius de La Pierre et Franciscus Ruffi, fusterii, habitantes Avinionenses, bona fide etc. Confessi fuerunt et publice recognoverunt se habuisse et realiter recepisse a dicto domino Uticense et per manus Iheronimi de Dignossio summam videlicet florinorum viginti monete Avinioni currentis in parpalholis argenti, prout illos habuerunt et realiter receperunt continua numeratione interveniente, et hoc in diminucionem operarum sive facturarum manuum suarum ad causam hospicii quod dictus dominus Uticensis episcopus edificari facit.
De quibus fuerunt contenti. Quictarunt etc. Renunciaverunt etc. Promiserunt etc. Jurarunt etc. Renunciarunt etc. De quibus etc.
Actum in banca Anthonii de Bardis mercatoris Avinionensis, presentibus domino Johanne de Aula, presbitero, priore beate Marie
de Principali
, civitatis Arelatensis, et Marobotino de Provincia, mercatore, habitante Tarasconis testibus etc.
Et me Francisco Morini notarii etc.

Publicités

Le prix de l’écriture

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 14v-15r)

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 994 (fol. 14v-15r)

Image fournie gracieusement par les Archives départementales du Vaucluse, présentée ici en attendant l’hébergement par l’IRHT de l’édition électronique du registre notarial 3 E 5 / 994.

1474, 11 février. – Avignon.

Avignon, Arch. dép. Vaucluse, 3 E 5 / 994 (fol. 14v-15r)

Jovis XI Februarii.
Arrendamentum sigilli et emolumentorum scripturarum curie archidiaconatus Uticensis factum discreto viro magristro Johanni Albi notario civitatis Uticensis.

In mei notarii etc. constitutus personaliter reverendus in Christo pater dominus Johannes de Mareuilhio episcopus Uticensis ac commendatarius perpetuus archidiaconatus Uticensis bona fide etc. arrendavit ac titulo arrendamenti dedit dicto magistro Johanni Albi presenti, recipienti, stipulanti et recipienti, videlicet omnia et singula jura, emolumenta et obvenciones ejusdem archidiaconatus Uticensis ad causam sigilli [mot barré] et omnium scripturarum dicte curie archidiaconatus obventura et proventura, et hoc hinc ad quatuor annos proximo futuros et immediate sequentes, incipiendos die presenti et finiendos eadem die dictis quatuor annis revolutis et hoc precio et nomine precii cujuslibet anni dictorum quatuor annorum decem septeni scutorum auri boni auri etc.  cugni domini Francie regis solvendorum de trimestri in trimestri in trimestre per [mot barré] soluciones equales thesaurario ipsius domini
Uticensis episcopi et archidiaconi vicarii (?). Dampnis etc.
In quibus tenendis dictus dominus Uticensis episcopus et archidiaconus videlicet ad faciendum habere et tenere dictum arrendamentum obligavit bona sua et dicti archidiaconatus et dictus magister Johannes Blanche
obligavit personam et bona viribus et carceribus carcerum (?) curie, camere apostolice spiritualium et temporalium Avinionensium, Uticensium, Nemausensium, parvi sigilli convencionum Nemausi, et per pactum |f. 15r| expressum cuilibet alteri curie etc. Constituit
ipse magister Johannes [barré : Blanche] Albi procuratores
suos ad confitendum debitum etc. Promisit etc. Juravit etc. Renunciavit etc. De quibus etc. Actum in domo habitacionis ipsius domini Uticensis, presentibus reverendo patre domino Johanne abbate monasterii de Asneriis Bellay, diocesis Andegavensis, dominus (sic) Bernardo Montisfrini monacho camerario monasteriii Sancti Egidii diocesis Nemausensis, ordinis sancti Benedicti, et Johanne de Porta, presbitero, priore de Nercio, diocesis Uticensis, habitantibus Avinionensibus, testibus etc.

Et me Francisco Morini etc.

Monasterium.net, MOM-CA, Einsiedeln et Henri V

Diplôme de l'empereur Henri V pour Einsiedeln en 1111Diplôme de l’empereur Henri V pour Einsiedeln en 1111
 

Reprenant une initiative de l’an dernier, nous commençons à lire sur des écritures diplomatiques disponibles dans les archives virtuelles Monasterium.net qui recèlent près de 230 000 actes médiévaux en originaux et copie.

L’acte que nous avons lu est un diplôme donné par l’empereur Henri V à Strasbourg le 2 octobre 1111 en faveur du monastère d’Einsiedeln, par lequel il confirme le privilège octroyé par son père le 24 mai 1073 qui protège l’abbaye de l’ingérence du pouvoir royal et lui accorde également la libre élection de l’abbé. Texte et image se trouvent ici :  http://www.mom-ca.uni-koeln.de/mom/CH-KAE/Urkunden/KAE_Urkunde_Nr_62/charter?_lang=fra

 

Evêque, chanoines et abbés : échanges et dons

Dijon, Archives départementales de la Côte d'Or, 15 H 66 (5)

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 5 (Réutilisation soumise à conditions)

=== Date ===
1205, décembre. – Les Régennes (1)

=== Regeste ===
L’évêque d’Auxerre Hugues [de Noyers](2) donne à l’abbaye [Notre-Dame de] Fontenay(3) et à son abbé Bernard une terre sise à Augy(4) qui avait été donnée par Etienne Mercator aux chanoines de l’autel de la Trinité dans l’église cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre et confiée à Arnoul, abbé de Saint-Pierre d’Auxerre, qui la cultivait avec un revenu de 40 sous par an. Cette terre, il l’a échangée avec les chanoines et leur en a offert en échange 100 sous de revenu annuel.

=== Tradition ===

A1. ADCO 15 H 66, pièce 5. — Original en parchemin ; largeur 183-187 mm x ; hauteur 130 mm (repli 15 mm) ; justification 175 x 100 mm ; pas de réglure, pas de marge sup. ; repli avec 1 entaille ; écriture diplomatique. Mentions dorsales : (XVIIe s.) « Auxerre. Joindre a la cotte A ». Nota : pièces 5, 6 et 7 attachées ensemble ; au dos de cet acte est copié le texte de ADCO 15 H 66, pièce 3.
A2. ADCO 15 H 66, pièce 7. — Original en parchemin ; largeur 240 mm x hauteur 225 mm (repli 25-30 mm) ; repli à double entaille centrale ; écriture diplomatique. Mentions dorsales : (XIIIe s., contemporain de l’acte, effacé) « Donum H. […] » ; (XIIIe s.) « Autisiod. » ; « Prima » ; (autour de l’entaille) « Carta domini H. episcopi [de terra] apud Augiacum, de pace inter nos et canonicos Sancte Trinitatis » ; (XVIIe s.) « Auxerre. Don d’une terre à Augy à Mrs de Fontenay, l’an 1205. Cotte A » ; (1787) « N° 5 / Xbre 1205 ».

=== Mentions ===

ADCO 15 H 1, fol. 17r (Auxerre, A) : « …terre d’Ogy … Estienne Machaut ». — ADCO 15 H 3, p. 53-54 (IV. 3. 5) : « scellé d’un grand sceau de cire verte à double queue de peau jaune pendant. Nota : est joint à cette piéce un autre titre de la même donnation, etc. et scellé d’un grand sceau à double lacs de soye rouge et verd pendant ».

=== Edition ===

Hugo, Dei gratia Autissiodorensis episcopus, omnibus presentes litteras inspecturis in Domino salutem. Noverit universitas |2| vestra quod, cum defunctus Stephanus Mercator dedisset uni altari in ecclesia nostra cathedrali beati Stephani pro remedio ani-|3|-me sue quamdam terram aput Augeiacum in censu Hoberti de Petra Pertusi(5) et nos pro utilitate nominati defuncti |4| qui eam dederat et omnium defunctorum fidelium convertissemus illam terram ad servitium altaris Sancte Tri-|5|-nitatis, terra illa valuit per aliquot annos canonicis illius altaris quadraginta solidos redditivos annuatim per |6| manum dilecti filii Arnulphi abbatis Sancti Petri Autissiodori, cui data fuerat ad colendum. Tandem nos de-|7|-siderantes proficere menbris sancte matris Ecclesie, dedimus sancte Trinitati et servitoribus suis centum solidos redditus in |8| nostro adquisitu eis annuatim persolvendos et ipsis canonicis sancte Trinitatis consentientibus et volentibus terram |9| illam ita in melius commutatam pro salute anime nostre et pro anniversario nostro et nostrorum predecessorum faciendo, |10| donavimus domino Bernardo abbati et fratribus Deo servientibus in monasterio Cisterciensis ordinis de Fonteneto in perpetu-|11|-um possidendam. Quod ne possit a posteris infirmari, dictis fratribus et monasterio Fonteneti litteras inde fecimus |12| sigillo nostro confirmatas. Datum aput Regium Annem, anno Domini M° CC° quinto, mense decembri.

  1. Les Régennes, Yonne, arr. Auxerre, cant. Auxerre-Nord, comm. Appoigny, cf. Quantin (Maximilien), Dictionnaire topographique du département de l’Yonne : comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Paris, 1862, p. 107
  2. Hugues de Noyers, évêque d’Auxerre de 1183 à 1207 (biographie disponible ici)
  3. Abbaye Notre-Dame de Fontenay, Côte d’Or, arr. et cant. Montbard, comm. Montbard
  4. Augy, Yonne, arr. Auxerre, cant. Auxerre-Est
  5. Pierre-Perthuis, Yonne, arr. Avallon, cant. Vézelay

La vin et la vigne en Bourgogne au XIIIe siècle : un exemple de bail daté de 1269

Dijon, Archives départementales de la Côte d'Or, 15 H 66 (16)

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 16 (Réutilisation soumise à conditions)

=== Date ===
1269, décembre.

=== Regeste ===

L’official d’Auxerre notifie que Pierre de Charmoy et son épouse Isabelle ainsi que leur fille Hermengarde, tiennent une pièce de vigne de la part des abbé et communauté de Fontenay contre une rente annuelle de 30 sous tournois. En gage du paiement et de la bonne tenue de la pièce de vigne, ils engagent une autre pièce de vigne.

=== Tradition (incomplète) ===

A. Dijon. Archives départementales de la Côte d’Or, 15H66, pièce 16. Original en parchemin ; largeur 252/261 mm x hauteur 136/140 mm (repli 4/10 mm)

=== Transcription ===

Omnibus presentes litteras inspecturis, .. officialis Autisiodorensis salutem in Domino. Noveritis quod in nostra presentia constituti, Petrus dictus de Char-|2|-moy de burgo Sancti Juliani Autisidorensis et Ysabella ejus uxor, recognoverunt se recepisse ab abbate et conventu Fonteneti, Cisterciensis ordinis, |3| quandam peciam vinee ipsorum abbatis et conventus ut dicebant, sitam in territorio de Justemont juxta vineam dicti Petri ex una |4| parte et vineam fratrum Sancti Mariani Autisidorensis ex altera, tenendam et possidendam ab ipsis Petro, Ysabella et Ermengarde eorum fillia |5| quamdiu vixerint successive, sub annua pensione triginta solidorum monete turonensis apud Autisidorum dictis abbati et conventui vel eorum |6| mandato annis singulis apud Autisidorum in domo dictorum abbatis et conventus in festo beati Andree apostoli reddendorum. Ita tamen quod dicti Petrus, |7| Ysabella et Ermengardis dictam vineam anno quolibet tenentur excolere omni cultura debita et tempori competenti, videlicet circonfodere, talliare, |8| paxillare, fodere et binare, pensionemque solvere in dicto termino sicut ipsi Petrus et Ysabella coram nobis publice sunt confessi, et pro dicta |9| vinea, ut dictum est, excolenda pensioneque solvenda ad dictum terminum dicti Petrus et Ysabella, quandam vineam sitam ut dice-|10|-bant apud Billiotum juxta vineam Johannis Guichardi et vineam Stephani Robiquelli dictis abbate et conventui obligaverunt et in |11| responsionem tradiderunt coram nobis in hunc modo, quod si ipsi Petrus, Ysabella et Ermengardis in cultura dicte vinee, ut dictum est, facien-|12|-da deficerent seu dictam pensionem non solverent, dicti abbas et conventus vel eorum mandatum tam dictam vineam traditam quam obliga-|13|-tam saisire possent et tenere quousque de dicta pensione et dampnis inde habitis esset eis plenarie satisfactum. Dictis vero Petro |14| Ysabella et Ermengarde de medio sublatis, dicta vinea de Justemont ad dictis abbatem et conventum cum omni melioratione in |15| ea facta revertetur. Et quantum ad hoc dicti Petrus et Ysabella se juridictioni curie Autisiodorensis ubicumque maneant subdiderunt. Datum anno |16| Domini M° CC° LXmo nono mense decembris.

L’abbé de Flavigny règle une querelle entre Fontenay et le prévôt d’Alise

Dijon, Archives départementales de Côte-d'Or, 15 H 58 (6)

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 58, pièce 6 (Réutilisation soumise à conditions)

=== Date ===

1226

=== Regeste ===

=== Tradition (incomplète) ===

A. ADCO 15 H 58, pièce 6. — Original en parchemin ; largeur 155 mm x hauteur 115 mm (repli de 17 mm) ; justification 150 x 95 mm ; ni réglure ni piqûre ; repli de 17 mm à 1 double entaille ; écriture diplomatique. Mentions dorsales : (XIIIe s., effacé) : « … de… sito subtus Alesiam… » (la lampe de Wood ne fait rien apparaître de plus) » ; (XVIIe s.) « Alise. Reconnoissance que le pays ( ?) Guion apartient a messieurs de Fontenay, l’an 1226, cotté E » ; (1787) « N 4 / 1226 »

=== Edition ===

Noverint universi presentes literas inspecturi quod cum discordia verteretur inter abbatem et conventum |2| Fonteneti, ex una parte, et Henricum Gorge prepositum Alesie ex altera super quodam prato sito subtus |3| Alesiam justa aquam, quod pratum dicebat dictus H. pertinere ad preposituram Alesie, tandem dictus Henricus, |4| diligenter inquisita veritate de dicto prato ab hominibus Alesie et aliis vicinis et inventa quod non ad dictam |5| preposituram pertineret, ecclesie Fonteneti quitavit dictum pratum quod nominatur « Pratum Guun » de quo dictus H. dictam |6| ecclesiam Fonteneti revestivit, promittens quod pro eo quod hominem ecclesie Fonteneti Hugonem, |7| filium Henrici de Estormer, de dicto prato investitum(a), injuste devestierat, contra omnes homines quam-|8|-diu vixerit pro posse suo guarentiam portabit ecclesie Fonteneti super dicto prato. In cujus rei tes-|9|-timonium, ego Herverus, abbas Flavineii, ad petitionem sepedicti Henrici qui hec omnia coram |10| me recognovit apud Flavineium, presens scriptum sigilli mei munimine roboravi. Auctum(b) |11| anno Domini M° ducentesimo vicesimo sexto.
____
(a) p. corr. A.
(b) post corr. A.