L’écriture pragmatique (4). Angleterre

La journée du LAMOP du 12 avril 2012 (L’écriture pragmatique. Un concept d’histoire médiévale à l’échelle européenne) a cherché à déterminer la pertinence et la valeur heuristique de la notion « d’écriture pragmatique » par la confrontation des définitions et usages proposés en Italie, Allemagne, Suisse, France et au Royaume-Uni. Ce compte-rendu, écrit à deux mains par S. Barret et D. Stutzmann, s’inscrit dans une série :

[Ecriture pragmatique : objet et problématique] [Italie] [Allemagne, Suisse, Autriche] [Angleterre] [France] [Perspectives et nouveaux concepts]

H. Lacey, « Political consciousness and official forms of writing in later Medieval England »

Helen Lacey retrace ensuite l’évolution de l’historiographie anglaise dans le domaine. Les réflexions de Jack Goody sur la Literacy ont servi d’arrière-plan au développement d’un mouvement considérant l’écrit comme un moteur du changement en histoire et la lecture et l’écriture comme un facteur de réorganisation de l’esprit humain. Malcolm Parkes avait évoqué la Literacy des laïcs au xive siècle, en révélant la sous-estimation et soulignant l’importance d’estimer non tant la fréquence statistique de l’aptitude à lire et écrire que l’ampleur, les objets et les stratégies de sa mise en œuvre ; l’aspect pragmatique de la chose relevant de la capacité à dépasser les horizons immédiats de l’utilisation de textes.

Un moment décisif était représenté par la parution de From Memory to Written Records de Michael Clanchy en 1979 (une seconde édition est parue depuis). Il s’y intéressait, outre la lecture et l’écriture féminines, au spectre de l’utilisation et de l’expérience documentaire des médiévaux, impliquant l’oral, la communication non-verbale, les rituels, les gestes. Il évoquait la notion de pragmatic literacy au chapitre 10, parlait de Literate mentality sur l’arrière-plan des mentalités médiévales étudiées par Jacques Le Goff et retraçait l’évolution de la confiance accordée au document et à la preuve écrite en tant que telle.

Brian Stock se penchait sur les implications de la Literacy dans une démarche d’anthropologie historique également influencée par Jacques Le Goff, notant la division créée entre culture livresque et culture populaire et explorant les relations entre texte, langage et oralité, préférant manier pour le Moyen Âge le terme de textuality plutôt que celui de literacy. C’est ce qui le mène à la notion de communautés textuelles, soulignant le rôle de textes communs, plutôt que de la lecture en elle-même, dans la construction des communautés.

Dans ce même mouvement sont évoqués les travaux de P. Biller et A. Hudson, d’une part, de R. Britnell, d’autre part.

Hors d’Angleterre, les entreprises de Marco Mostert sont ensuite rappelées, autour de la collection des Utrecht Studies in Medieval Literacy, se penchant sur les processus de littéralisation, l’importance de la notion de discours ; s’intéressant aux arts et techniques visuels, aux formes orales et écrites de la communication, aux rituels et mises en scène de cette dernière, sans oublier la mise en page et en ponctuation des textes et ses arrière-plans intellectuels et psychologiques.

De nouvelles directions de recherche sont représentées par les phénomènes de la performance en relation avec la Literacy, les communautés et réseaux textuels, l’espace de développement des discours, déclinés au travers de la « vernacularité » et ses modalités, les échanges multiples entre latin, anglo-normand et moyen anglais ; de l’analyse des pétitions adressées au roi (H. Lacey : The Royal Pardon, access to mercy in 14th c. England) ; des conditions de la protestation et du discours public ; des perspectives régionales des échanges entre français, anglais et latin (G. M. Draper)

[Ecriture pragmatique : objet et problématique] [Italie] [Allemagne, Suisse, Autriche] [Angleterre] [France] [Perspectives et nouveaux concepts]

1 commentaire

  1. Pingback: L’écriture pragmatique (1). Objet historique et problématique « Paléographie médiévale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s