Un sermon pour la Sainte-Cécile


Paris, Bibl. nat. de France, ms. Latin 3305 A, fol. 57r
Sermones de sanctis et diversis. De sancta Cecilia

De sancta Cecila.
Gaudebit sponsus super sponsam. Ysa LXII (Is. 62,5).
Tria sunt que ostendunt sponsalia valde comendabilia : [1°] Sponci dignitas et sufficientia. Et sic comendabat sponsum suum beata Agnes dicens vel mandans filio perfecti (a) qui eam habere volebat : « ab [f. 57v] ab (b) alio amatore preventa sunt (c) qui a nullo (d) fidei sue subarravit me (e) et ostendit michi thesauros inconparabiles (1), cujus generositas celsior, possibilitas forcior, amor suavior et omni gratia elegantior ».
[2°] Sponse humilitas et convenientia. Et de hoc comendatur Hester qui debebat sponsa Assueri Regis. Hester II. L. Erat formosa valde et increduli per pulcritudinem omniumque oculis graciosa. (Est. 2,15) (2). [3°] Sponsi et sponse mutua caritas et concordia. Et de hoc Ecc. XXV. In tribus placitum spiritui meo qui sunt probata coram Deo et hominibus, videlicet concordia fratrum, amor proximorum et vir et mulier bene sibi concensientes (f) (Sir. 25,2).
Hec autem tria in sponsalibus eterni sponsi et sacre sponse sancte Cecilie in verbo proposito demo[n]strantur ubi describuntur.
[1°] Primo dignitas et sufficientia sponsi, scilicet Christi cum dicitur sponsus. Circa quod sciendum quod Christus est sponsus nobilis et generosus, pulcher et speciosus, utilis et fructuosus, sive dives et copiosus. Est, dico, sponsus nobilis et generosus et iccirco debetur sibi reverentia. Mt. XXV. Ecce sponsus venit, exeite (g) obviam ei (Mt. 25,6) : obviam sibi exire est reverentiam sibi facere. Ad quam faciendam tenemur sibi propter generositatem que in ipso est.
Ex parte (h) patris ex ejus parte, est de genere divino, quod est inter omnia genera suppremum, et iccirco dixit angelus Virgini, Lucam. II. Filius altissimi vocabitur (Lc. 1,32) et Tho. V. Dixit Thobias angelo Christi ciphum gerenti « ex magno genere es tu ». (Thobias, 5,19). Ex parte matris ex cujus parte est de genere regio, quod est inter omnia genere humana nobilius, fuit fuit (i) enim mater ejus de genere.

(1) Jusqu’à inconparabiles, il s’agit d’un tissage d’éléments de la Vita de sainte Agnès (cf. Acta Sanctorum, Jan. II, p. 351, consultable sur Gallica)
(2) La citation biblique exacte est : Erat enim formonsa valde et incredibili pulchritudine omnium oculis gratiosa et amabilis videbatur. La syntaxe est peut-être à comprendre ainsi : formosa + datif (increduli) ; graciosa + datif (oculis omnium), avec un balancement et … -que.

(a) Sic pro prefecti. La légende de sainte Agnès indique bien qu’elle s’est refusée au fils du préfet de Rome.
(b) Sic. ab répété.
(c) Sic pro sum.
(d) Sic pro annulo.
(e) Le troisième jambage est pointé et laisse penser à une cacographie vie.
(f) Sic.
(g) Sic.
(h) Suivi de per barré.
(i) Sic. fuit répété.


Paris, Bibl. nat. de France, ms. Latin 3305 A, fol. 57r
Sermones de sanctis et diversis. De sancta Cecilia
Consulter sur Gallica

1 commentaire

  1. Pingback: L’écriture pragmatique (1). Objet historique et problématique « Paléographie médiévale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s